Un parcours de prise en charge personnalisé lors des consultations Alzheimer pour apaiser les patients et leurs proches

Le challenge

Avec le CMRR du CHU de Nice nous avons travaillé sur l’amélioration du parcours de prise en charge des patients souffrant d’Alzheimer.

L’impact

« On remercie OZ’IRIS d’avoir inventé cette méthode […] je suis totalement favorable à cela […] je crois vraiment que c’est dans la pluralité des gens qui travaillent que l’on a la richesse de création. », Pr.Robert, coordonateur du CMRR.

La démarche du projet

Ce projet est une étude prospective sur la création d’une nouvelle façon d’accueillir les patients lors de leur premier rendez-vous au centre mémoire du CHU de Nice lorsque l’on suppose un diagnostic d’Alzheimer.
Cela a donné lieu à la création d’un concept de parcours de prise en charge assurant d’abord un accueil personnalisé en fonction des patients à qui l’on propose de rejoindre une salle d’attente apaisante grâce à des dispositifs interactifs. Les proches des patients sont invités à travers des questions drôles et décalées, diffusés sur les écrans de la salle d’attente, à échanger avec leur proche malade afin de s’apaiser avant une consultation. Ces échanges sont un prétexte pour amorcer un dialogue qui sera repris par le neuropsychologue qui les recevra ensuite, en proposant au patient de raconter d’abord une anecdote personnelle sur sa vie afin de tisser petit à petit un lien de confiance avec le patient.

« J’ai passé de nombreuses heures en salle d’attente au CMRR de Nice, à observer ce qu’il s’y passe, l’ambiance, le stress palpable, les allées et venues des soignants… en voyant des patients reclus dans leur mutisme, leur conjoint anxieux feuilletant machinalement un journal posé sur une petite table c’est petit à petit qu’à émerger l’idée de repenser cette étape clé du parcours de prise en charge : l’avant de la consultation médicale.

Un stress palpable en salle d’attente augmente d’un coup une fois la porte du soignant ouverte. Des couples entrent, la porte se referme…je rejoins parfois les soignants pour assister aux consultations. Ces soignants passionnés par cette maladie, Alzheimer, les yeux souvent accrochés à leur écran d’ordinateur en début de consultation pour remplir le dossier médical. Au final c’est tout un environnement un peu austère dans lequel des soignants engagés et professionnels tentent d’apporter un peu d’apaisement à leur patient ».


En s’immergeant tous les jeudis dans les ateliers mémoires organisés par Christelle, neuropsychologue du CHU de Nice, des ateliers où la soignante évoque des questions décalées « racontez moi votre premier amour », « quelles ont été vos plus belles vacances », je comprends que la stimulation par la mémoire permet de détendre les patients et les invite surtout à se stimuler cognitivement. Nous nous sommes donc inspirés de cette pratique pour la transposer en salle d’attente en créant un mur interactif qui diffuse des questions drôles qui seront reprises ensuite par les soignants.

Personnes mobilisées

L’ensemble de l’équipe du CMRR a activement participé à l’émergence de réflexion autour de ce projet au travers d’ateliers de co-design :
1 professeur en gérontologie
1 docteur neuropsychologue
• 2 neuropsychologues
• 1 orthophoniste
• 15 patients
• 5 aidants.

L’équipe d’OZ’IRIS est composée pour ce projet de

  • Iris, ingénieur – designer d’expériences patients
Les ateliers de co-création
Le projet sur 6 mois a été alimenté par un travail collaboratif avec les patients et soignants du CHU de Nice

AUTRES PROJETS

Share This